Navigation – Plan du site
1. Le ThEMA

Peut-on indexer les récits de croyances ?

À propos de l’édition du fonds « êtres fantastiques » de la collecte Charles Joisten
Alice Joisten

Texte intégral

Le fonds Charles Joisten (1936-1981)

1Le fonds que nous présentons ici, et qui est en cours d’indexation sur le Motif-Index de Stith Thompson, est un fonds de récits légendaires de type récits de croyances, consacrés à des êtres fantastiques, recueillis par Charles Joisten (1936-1981). Il concerne le Dauphiné et la Savoie, soit cinq départements des Alpes françaises (Hautes-Alpes, Isère et Drôme, Savoie et Haute-Savoie).

2Il est le résultat d’enquêtes de terrain qui ont débuté en 1951, se sont poursuivies pendant une quinzaine d’années d’une manière intensive, puis plus épisodiquement après 1968 (date de la nomination de Charles Joisten comme conservateur au Musée dauphinois à Grenoble) et jusque vers 1981 (date de son décès).

3Charles Joisten est parti d’une collecte de contes populaires, grâce à laquelle il a pris contact avec Arnold Van Gennep, puis avec Paul Delarue et Marie-Louise Tenèze qui l’ont initié au Catalogue des contes.

4En même temps que des contes, il recueillait d’autres types de récits ‑ principalement ceux dont nous parlons ici ‑ lesquels sont devenus peu à peu son sujet de recherche privilégié. Dès 1958, il se donnait comme cadre d’enquête les départements alpins. (à noter qu’il a aussi exploré épisodiquement d’autres territoires : Ariège, Puy-de-Dôme, Ardèche, Provence). Le dépouillement de manuscrits (enquêtes d’instituteurs, écrits de curés) et d’ouvrages locaux complète l’enquête directe.

5Assez précocement, Charles Joisten avait conçu le projet d’un travail d’ensemble qu’il avait intitulé Le monde fantastique dans le folklore des Alpes françaises, Savoie et Dauphiné.

État actuel du corpus

6Très tôt, au fur et à mesure de sa recherche, Joisten a effectué une première mise en forme des matériaux recueillis en prenant tout naturellement pour modèle Van Gennep (qui lui-même traitait cette matière dans la continuation de Paul Sébillot).

7C’est ainsi que Joisten transcrit les récits sur des fiches qu’il classe selon les différentes catégories d’êtres fantastiques (fées-êtres sauvages, esprit domestique, diable-esprits diaboliques, revenants, etc.). Il identifie des thèmes ; il découvre que de nombreux récits sont structurés d’une manière stable, à la manière des contes-types. Il parlera un peu plus tard de récits-types, dont il commence à dresser une liste. C’est ce que Reidar Christiansen, qu’il ne connaît pas, intitule à peu près à la même époque (1958) Légendes migratoires.

8Il répartit ces fiches géographiquement par département. Il porte une grande attention à la localisation des récits (toujours très précisément indiquée par les informateurs), une grande attention également à la répartition géographique des thèmes, ce qui lui permettra plus tard de découvrir une géographie des croyances en rapport avec le passé socio-historique de l’espace alpin.

  • 1  Charles Joisten et Christian Abry, « Du Roi chasseran au Récheran scieur de têtes : un avatar de l (...)
  • 2  Charles Joisten., Robert Chanaud et Alice Joisten, « Les loups-garous en Savoie et Dauphiné », Le (...)

9Il nous laisse un fonds d’une dizaine de milliers de documents, bien organisé, avec des plans détaillés rédigés pour un certain nombre d’êtres fantastiques, ainsi que d’assez nombreux articles portant sur des études de détail qui montrent un stade déjà très avancé de réflexion. Ces articles et deux études exhaustives ‑ l’une terminée (sur un chasseur sauvage de Savoie 1) ‑ l’autre que nous avons achevée (sur la croyance aux loups-garous 2) – nous montrent dans quelle voie de recherche il s’engageait.

L’indexation du corpus

10C’est de ce fonds que nous repartons.

11Il nous est évidemment impossible de nous substituer à Charles Joisten pour réaliser l’étude synthétique projetée. Elle devait porter sur chaque type d’être fantastique en montrant tous les aspects qu’il présente sur le territoire des Alpes françaises, étude qui devait s’accompagner, entre autres, d’une recherche comparative sur d’autres territoires.

12L’un des intérêts d’indexer les récits sur le Motif-Index de Stith Thompson est précisément de les situer dans un contexte comparatif. En effet, il est facile de constater que la majeure partie des thèmes véhiculés par ces récits transmis localement, appartient à un fonds commun narratif qui s’étend bien au-delà des frontières de la région.

13Reprenant les fiches manuscrites établies par Charles Joisten, nous avons commencé par saisir chaque document sur une base de données. Celle-ci permet toutes les indexations souhaitables : type d’être fantastique, localité et date d’enquête, localisation du document, identité de l’informateur, etc., et en particulier indexation des motifs proposés dans le Motif-Index, appliqués à ce corpus alpin.

La publication du fonds

14La publication de ce fonds en est à son début : les Êtres fantastiques du Dauphiné. Patrimoine narratif de l’Isère paraîtra début 2005.

15Nous avons opté pour une publication exhaustive des documents selon un mode de présentation géographique, commune par commune ‑ avec un groupement de communes par régions ‑ car des thèmes de prédilection se développent suivant les régions. Dans chaque commune, les documents sont présentés par type d’être fantastique. Ils sont numérotés, et les motifs repérés sont indiqués à la suite des récits.

16À la fin du volume, une liste générale reprend tous les motifs et récits-types repérés dans le département (environ 900 motifs classés et 110 motifs, thèmes et récits-types non classés). Pour chacun d’eux sont donnés la commune et les numéros des récits concernés. Cette liste récapitulative et synthétique remédie à l’éclatement des documents à travers les 293 communes enquêtées, et permet à la fois de voir l’importance relative des motifs et des récits-types, et leur répartition dans le département.

17Deux exemples : un motif apparaissant une seule fois, et un autre très répandu.

18Régions de l’Isère : /1/ Belledonne –  /2/ Oisans – /3/ Matheysine, Valbonnais, Beaumont, Dévoluy – /4/ Trièves, Vallée de la Gresse – /5/ Vercors, Royans  – /6/ Chartreuse, Valdaine – /7/ Terres Froides, Terres Basses, Isle Crémieu – /8/ Chambaran, Viennois, Bièvre-Valloire, Plaine de Lyon

19F451.2.8. Voice of dwarfs (Voix des nains). /2/ – Besse 4 –

20F451.4.1.1. Dwarfs live in caves (Les nains vivent dans les grottes)  /1/ – Allevard 4 – Champagnier 1 – Cheylas (Le) 1 – Combe-de-L. (La) 2 – Ferrière (La) 1, 2 – Jarrie 1, 2 – Laval 1, 2 – Pinsot 1 – Revel 1, 2 – St-Jean-le-V. 1 – St-Maximin 3 – St-Pierre-d’A. 1, 2, 4, 5, 7, 8 – Ste-Agnès 2 – Theys 2, 7, 10, 15, 21, 28, 33 –

21 /2/ – Allemond 1 à 5 – Auris 1 – Besse 3 – Bourg-d’O. (Le) 1, 2, 3 – Clavans 1 à 6 – Mizoën 1 – Mont-de-Lans 1, 2 – Ornon 1 – Oz 1 à 5 – St-Christ.-en-Oisans 1, 2, 3 – Séchilienne 1, 2, 3 – Vaujany 1, 2, 4 – Venosc 1, 2, 3, 10 – Villard-N.-Dame 1, 2, 3 – Vizille 1 –

22/3/ – Champ-s-D. 1 – Nantes-en-R. 8 – N.-D.-de-Vaux 1 – Pierre-Châtel 1 – St-Barth.-de-Séchilienne 1 – St-Honoré 4, 6 – Entraigues 1 – Lavaldens 4, 7, 8 – Morte (La) 4, 5 – Oris-en-R. 1, 2 – Périer (Le) 1 – Siévoz 1, 3, 4, 5, 8 – Valette (La) 3 –

23/4/ – Cordéac 1 –

24/5/ – Choranche 1 – Méaudre 1 – Montaud 1, 2 – Presles 1, 2, 3 – La Rivière 1 – Veurey-V. 1 – Villard-de-Lans 1 –

25/6/ – Fontanil-C. 2, 3, 4 – Mt-St-Martin 1 – St-Bernard 1 – St-Hilaire 1, 2 – Voironnais 2 – / St-Geoire-en-V. 1 – Velanne 1, 2 –

26/7/ – Rochetoirin 1 – St-Jean-d’Avelanne 1, 2 – St-Victor-de-M. 1 – Tour-du-Pin (La) 1 –

Haut de page

Notes

1  Charles Joisten et Christian Abry, « Du Roi chasseran au Récheran scieur de têtes : un avatar de la chasse sauvage en Savoie » in Dialectologie, histoire et folklore. Mélanges Ernest Schüle, Berne, 1983, p. 286-328.

2  Charles Joisten., Robert Chanaud et Alice Joisten, « Les loups-garous en Savoie et Dauphiné », Le Monde alpin et rhodanien, n° 1- 4, 1992, Etres fantastiques dans les Alpes, p. 19-182.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alice Joisten, « Peut-on indexer les récits de croyances ? », Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques [En ligne], 35 | 2005, mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 27 juillet 2016. URL : http://ccrh.revues.org/3018 ; DOI : 10.4000/ccrh.3018

Haut de page

Auteur

Alice Joisten

Cahiers du monde alpin et rhodanien (Grenoble)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Revues.org