Navigation – Plan du site

Notes de l’auteur

Les communications publiées dans ce numéro des Cahiers du CRH ont été présentées, dans une première version, le 18 janvier 2003, lors d'une table ronde internationale intitulée « Économie antique et économie moderne : le débat entre théorie économique et économie historique, à propos de l'œuvre de Max Weber ».

Texte intégral

1Organisée par le Centre de recherches historiques (EHESS / CNRS) et la Fondation Maison des sciences de l'homme (FMSH, Paris), avec la participation du Consorzio interuniversitario Gérard Boulvert per lo studio della civiltà giuridica europea, cette rencontre a bénéficié de l'hospitalité et du genius loci de la Maison Suger (FMSH), centre international de recherche, d'accueil et de coopération pour chercheurs étrangers de haut niveau.

2Cette table ronde a rassemblé, autour d'une problématique débattue au sein du Centre de recherches historiques (CRH), un nombre restreint de spécialistes français et étrangers de différents domaines (sociologie économique, économie, histoire des sciences sociales et histoire de l'économie antique). Au cours des mois qui l'ont suivie, tous les textes ont été révisés et la plupart d'entre eux ont fait l'objet d'un ou de plusieurs allers-retours entre les auteurs, les commentateurs et les éditeurs de ce numéro. Ces échanges n'avaient pas pour but d'arriver à une parfaite harmonie entre auteurs et commentateurs, mais de clarifier les termes du débat et d'éliminer, autant que possible, des malentendus. Les modifications successives, introduites ainsi dans les communications définitives, permettront, espérons-nous, de fournir à la nécessaire poursuite d'une réflexion commune, interdisciplinaire, sur la dimension économique de l'œuvre de Max Weber, un nouveau point de départ solide et intéressant.

3La présente publication ne peut malheureusement pas rendre compte de la richesse des discussions qui se sont déroulées lors de la table ronde. À cette manifestation, ont participé, non seulement les auteurs des textes rassemblés ici, mais également d'autres invités, parmi lesquels Jean-Yves Grenier (Centre de recherches historiques) et Aldo Schiavone (Université de Florence) que nous remercions tout particulièrement pour leurs commentaires stimulants.

4Grâce à l'enregistrement des présentations et des débats de l'ensemble de la journée, réalisé par l'Équipe sémiotique cognitive et nouveaux médias (ESCOM) de la Fondation Maison des sciences de l'homme, dans le cadre du programme « Archives audiovisuelles de la recherche en sciences humaines et sociales », le lecteur a la possibilité de visionner l'ensemble des communications et discussions du 18 janvier 2003 (http ://semioweb.msh-paris.fr/AAR/).

5Trois textes ont été traduits de l'allemand, de l'anglais, et de l'italien. Nous remercions Pierre Monnet, Christiane Klapisch-Zuber et Cécile Soudan pour leur aide précieuse, ainsi que Nicole Fouché pour le soin et l'efficacité avec lesquels elle a coordonné l'établissement des textes définitifs.

6Le Consorzio interuniversitario Gérard Boulvert, en coopération avec la Fondation Maison des sciences de l'homme, avait permis à cinq jeunes chercheuses et chercheurs européens (une Espagnole, trois Français et un Italien) de Berlin, Göttingen, Naples, Neuchâtel et Toulouse, de venir à Paris assister à la table ronde. Que le Consorzio Boulvert soit remercié pour cette heureuse initiative. Nos remerciements vont également à Gérard Béaur et Bernard Vincent, directeurs du Centre de recherches historiques, ainsi qu'à Maurice Aymard, administrateur de la Fondation Maison des sciences de l'homme, pour le soutien qu'ils nous ont accordé pour l'organisation de la table ronde et pour la réalisation de cette publication.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hinnerk Bruhns et Jean Andreau, « Présentation », Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques [En ligne], 34 | 2004, mis en ligne le 05 septembre 2008, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://ccrh.revues.org/204

Haut de page

Auteurs

Hinnerk Bruhns

Historien. Directeur de recherche au CNRS. Centre de recherches historiques (EHESS / CNRS), Paris

Articles du même auteur

Jean Andreau

Historien de l'Antiquité. Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales. Centre de recherches historiques (EHESS/CNRS), Paris.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Revues.org